Escalade en Catalogne – Octobre 2011

Nous profitons de ce beau mois d’octobre pour effectuer en petit comité un séjour en "Catalunya", séjour initié par JC. L’objectif est de découvrir quelques uns des nombreux sites d’escalade de cette région pré montagneuse.

 

Nous commençons par l’énorme site de Margalef où nous passons régulièrement dorénavant. Situé dans le Parc naturel de La Serra de Montsant, l’érosion y a modelé le relief en barres rocheuses étagées aux formes arrondies d’une hauteur de 20 à 50 m. La roche est un conglomérat dont la surface ne laisse apparaître que le ciment calcaire bardé de trous laissés par les galets disparus. L’escalade y est donc à doigts, ou plutôt mono ou demi doigt sur des parois plus ou moins verticales, ou dans des grottes et caves gigantesques pour les grimpeurs les plus aguerris.

 

Avantages du site : zones de camping libre (pour l’instant) – Escalade tous niveaux – Plus de 500 voies réparties sur de nombreux secteurs facilement accessibles avec bon équipement récent – Petit village sympathique – Temps généralement sec – Très beau site – Arbousiers, cerisiers, amandiers, oliviers… avec leurs fruits suivant la saison.

Inconvénients du site : par manque d’autodiscipline et avec ce climat sec, l’ensemble du site est parsemé de déjections humaines et de papier toilette – Pas de grandes voies – Escalade peu variée.

Vue depuis l’ermitage de Sant Salvador (XVIème s.)

Vue sur la retenue d’eau depuis le secteur Ca de la Marta.

Nous poursuivons notre séjour sur le site de Siurana, nom du village perché proche. Trois sortes de roches s’y côtoient sur des parois allant jusqu’à 90 m de hauteur :

- Un conglomérat calcaire gris à réglettes et trous nécessitant une escalade avec beaucoup d’adhérence sur les parois peu inclinées ou très athlétique pour les passages de surplombs ;

- Un calcaire orangé stratifié impliquant une escalade physique très verticale ou en dévers avec essentiellement des aplats et quelques fissures ;

- Un énorme gruyère de grès rouge aux prises arrondies que nous n’avons pas eu le temps de tester.

 

Avantages du site : Plus de 200 voies réparties sur de nombreux secteurs – Escalade très variée et particulièrement intéressante – Petit village sympathique – Très beau site.

Inconvénients du site : Pas de zone de camping libre, difficile de trouver des endroits pour passer la nuit à l’écart de la route et avec assez d’espace – Niveau d’escalade assez exigent (cotation médiane 7a+ même s’il y a toujours quelques voies plus faciles par secteur) ; parfois engagé (points éloignés, vieil équipement, pierres instables, assurage en bord de falaise).

Le village de Siurana.

Le secteur accolé au village.

JC à l’échauffement - passage entre le calcaire gris le calcaire rose stratifié.

Coucher de soleil sur le village perché de Siurana.

Arrêtés par le mauvais temps, Vilanova de Meià dans la Sierra de Montsech sera le dernier site visité. De grandes voies équipées "éloigné" ou semi équipées sillonnent les falaises qui dépassent 200 m de haut. Il existe aussi un gros secteur de couenne de niveau difficile et de nombreuses voies d’escalade artificielles réputées. Sur les secteurs grandes voies, le calcaire stratifié impose une escalade physique avec aplats.

 

Avantages du site : Très grandes zones de camping sauvage possible avec source et ruisseau à proximité – Grandes voies, couenne, voies de terrain d’aventure et d’escalade artificielle – Escalade variée – Très beau site.

Inconvénients du site : La cotation peut être sous-estimée – En grande voies, prendre quelques coinceurs et friends (cependant les passages délicats sont bien protégés) – Chute de pierres possibles (y compris sur les véhicules garés en bord de route !).

Vers Vilanova de Meià.

Les grandes voies de Roca dels Arcs.

Calcaire stratifié. Sur la grande voie.

O.C.